LA diaspora JUIVE

Image de prévisualisation YouTube 

La diaspora juive : histoire du peuple juif face aux persécutions 

 

 

Au temps de l’Empire romain et du Moyen-âge, les Juifs se révoltèrent à de nombreuses reprises contre la domination des Romains, établis en Palestine depuis l’année 65 avant Jésus Christ. Dès 70 avant Jésus Christ, Titus prenait Jérusalem d’assaut après une guerre sans relâche et un massacre de sept mois consécutifs, avant qu’Hadrien ne reprenne la ville en l’an 135. Les Juifs furent alors largement exterminés ou bannis de Jérusalem. Depuis, ils se sont dispersés dans le monde entier : voilà ce que l’on nomme la diaspora juive. 

 

 

 

Sous l’Empire romain, le christianisme devint la religion prédominante ce qui n’arrangea pas le sort des Juifs : en 418, ils furent privés de service militaire et ils furent forcés à se faire baptiser. Sous le règne des califes et sous les préceptes de l’Islam, les Juifs furent un peu épargnés : les Juifs d’Asie, d’Afrique et d’Espagne purent se convertir au commerce et se cultiver. Par contre, dans les contrées d’Europe chrétienne, surtout au temps des croisades ou pendant les épidémies de peste, les Juifs furent soumis à des marchandages pour sauver leur propre vie, au 13ème siècle, ils furent contraints de porter des vêtements affichant leur appartenance et ils furent exclus des quartiers populaires pour être regroupés dans des ghettos. Chassés de leur terre d’accueil en Europe (Angleterre en 1290, Midi de la France en 1395, Espagne et Sicile en 1492), les Juifs pouvaient sauver leur vie en échange de sommes d’argent astronomiques. En Allemagne, ils étaient acceptés uniquement en tant qu’esclaves des empereurs ou des seigneurs qui leur faisaient payer un impôt, qui les vendaient ou qui les mettaient en gage à leur bon gré.

 

 L’établissement de l’Inquisition en l’an 1184 provoqua de nouvelles persécutions envers les Juifs surtout dans les pays sous domination espagnole. Au Moyen-âge, ils étaient considérés comme une nation à part entière, certes déracinée de sa terre natale, mais obéissant à ses propres lois, suivant ses propres costumes, parlant sa propre langue sacrée… Par contre, ils ne pouvaient en aucun cas exercer leur droit politique ou civil : seuls les chrétiens pouvaient participer à la société chrétienne. 

 

La situation des Juifs commença à s’améliorer à partir du 16ème siècle : en France, ils furent admis dès 1550, puis l’égalité des droits leur fut accordée un peu partout dans le reste de l’Europe. C’est surtout grâce à certains écrivains rationalistes que les Juifs connaîtront leur émancipation au 18ème siècle, siècle des Lumières. Les philosophes (notamment Montesquieu et Voltaire) prônent alors les concepts de tolérance, de justice et d’humanité, tandis que le sentiment national perd de son éclat et que la notion d’Etat chrétien est substituée par la notion d’Etat laïc. Cependant, ces principes restent abstraits. L’émancipation légale des Juifs ne pourra être effective qu’à partir du moment où ils arriveront à s’intégrer à la société environnante tout en conservant leur particularisme de mœurs et d’idées. C’est en Allemagne que cette émancipation se produit : Moïse Mendelssohn, un Juif de Berlin, incite alors les Juifs à apprendre l’allemand, à prendre goût aux lettres et aux sciences modernes, et à concilier tradition religieuse du judaïsme avec les exigences de la nouvelle société européenne dans son ouvrage du « Pentateuque » (1179 

Laisser un commentaire

EGLISE DE DIEU Agapè Intern... |
UNION DES EVANGELISTES INTE... |
bornagain |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | وَلْ...
| articles religieux
| EL CORAN WA EL SUNNA